Mon expérience du Dien Chan ou multiréflexologie faciale

Outils Dien Chan

Tout n’était pas gagné d’avance puisque les doutes me taraudaient par rapport à cette thérapie, j’avais du mal à croire que cette méthode pouvait apporter un mieux être, pourtant tout s’est révélé. Il a fallu que je suive des formations pour me rendre compte à quel point cela fonctionnait. Je ne suis pas une personne qui croit tout sans preuves, il a fallu que j’expérimente pour constater que les résultats étaient là.

Je choisis volontairement de vous parler de la      Multi-réflexologie faciale car c’est celle qui me semblait la plus improbable et pourtant j’ai été guidée vers elle et aujourd’hui, je ne le regrette pas.

Voici mon histoire : J’ai suivi le premier niveau en multi-reflexologie faciale « dien chan », méthode vietnamienne mise en œuvre par le professeur Bui Quoc Chau en 1982. Lorsque j’ai suivi les cours, durant la partie pratique, le professeur traitait des patients en appuyant avec ses outils sur des points réflexes sur le visage et/ou le corps. Une fois traitée, les personnes disaient ne plus ressentir de douleur. Intérieurement, je me disais « ils plaisantent et affirment se sentir mieux, quelle blague, où est-ce que je me suis engagée, ces gens débloquent ». J’étais à 2 jours de la fin de ma formation, je logeais chez ma sœur et mon beau-frère au cours de ma formation. A leur demande je les ai traité avec différents outils du Dien Chan, mon beau-frère ressentait des douleurs à la tête. mon neveu des soucis avec son estomac et enfin ma sœur des douleurs aux bras suite au port de charges. Sans y croire vraiment, j’ai testé la méthode. Je reste persuadée que l’occasion m’a été donnée pour effacer mes doutes. Ils m’ont tous les trois signifié qu’ils allaient mieux quelques jours plus tard et voir totalement disparaitre les douleurs. A ce moment là, j’ai bien cru que c’était pour me faire plaisir, mais ça n’était pas du tout le cas puisque depuis, tout est rentré dans l’ordre.

Au cours de ma pratique, j’ai obtenu d’autres résultats tout aussi probants et encourageants qui m’ont confortés dans mon choix.

Je reste convaincue que l’amour et les bienfaits que l’on donne aux autres et l’intention que l’on y ajoute apportent des résultats inattendus. En ce qui me concerne, lorsque je pratique mon « art », je suis dans le « lâcher prise » et c’est là que l’univers agit. J’aime ce que je fais et je souhaite le partager avec vous.

Ghyslaine Norbert